Julie et Katia ( Chapitre 27 )

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Julie et Katia ( Chapitre 27 )Julie et Katia ( Chapitre 27 ) ( Pour une meilleure compréhension de ce chapitre , lire les précédents disponibles à partir d’ici : https://xhamster.com/stories/julie-et-katia-chapitre-1-1024436 )Quinze février . Au Petit Bordel . Quatre chambres . Ambiances diverses et variées . Dans le hall d’accueil , Julie croisa Théa suivie des deux gorilles , un grand sourire aux lèvres , les yeux rivés sur sa paire de fesses . Ils devinaient qu’ils allaient passer un grand moment avec cette femme . J- Que faites-vous Théa ? Où allez-vous avec nos gardes de corps ? T- Je vais m’assurer qu’ils gardent bien nos corps , justement ! J- Et si des clients arrivent ? T- Va mettre le bout de ton nez dehors et tu comprendras qu’il n’y aura plus personne ! On devrait déjà remettre la médaille du courage à celles et ceux qui se sont déplacés ce soir …. J- Si vous le dîtes ! T- Fais-moi confiance , le temps rebute les gens à sortir .. J’ai décidé de prendre du bon temps avec ces messieurs ! Si l’envie te prend , tu peux nous rejoindre , nous serons dans la chambre trois … A plus ma belle … Un peu contrariée par la situation , Julie décida de s’enfermer dans le bureau pour y faire quelques comptes et sonder la santé financière de la maison . Elle savait que ce serait rapide avec seulement deux soirs d’ouvertures mais ça l’occuperait et lui changerait les idées . Cependant elle avait oublié qu’on avait isolé Prisca et Tristan dans la pièce pour aider ce dernier à retrouver la forme après avoir rapidement sodomisé Katia . C’est en ouvrant la porte qu’elle se souvint en voyant Tristan assis sur la chaise se faisant astiquer le manche par la délicieuse Prisca . Ils avaient respecté les règles en ne pratiquant aucune pénétration . Quand ils virent entrer Julie , ils stoppèrent tout mouvement , Prisca se releva et Tristan cacha son érection . J- Ne vous gênez pas pour moi , changez juste de place que je puisse accéder au pc … P- Ouh là , ça va pas ma belle ? Que se passe t-il ? J- Rien , rien de grave , je suis juste contrariée . Tr- Explique , on peut sûrement t’aider ! J- En fait , il n’y aura plus personne ce soir selon Théa ; la faute à la météo .. P- Elle a peut-être raison , c’est l’hiver , il fait froid , les gens évitent à sortir .. Tr- Il faut te faire une raison , ça ira mieux avec les beaux jours , tout proche en plus ! J- On va voir les choses comme ça alors …. P- Voilà oui … bon on va te laisser alors … J- Non non , restez ici si vous voulez , ne vous dérangez pas pour moi , j’en ai vu d’autres … Tr- Tu en es certaine ? J- Sûre et certaine … P- Si jamais tu en as envie, tu peux venir jouer avec nous ? J- On verra … Sans attendre une autre parole de leur patronne , Prisca reprit la bite toujours raide de Tristan en bouche , de l’autre côté du bureau . Relevant les yeux , Julie de son côté , apercevait juste le dessus de la tête de Prisca allant et venant de haut en bas . Rapidement , elle évalua les comptes , fit quelques ajustements avant de plonger une main entre ses cuisses . Oui , elle allait prendre du bon temps aussi . Goûter une nouvelle fois à la bite de Tristan , puis sûrement à la chatte de Prisca et ensuite elle irait rejoindre Théa et les gorilles dans la chambre trois . Dans la chambre six ,dans laquelle s’était rendu le couple de cinquantenaire accompagné d’Audrey et Katia , l’érotisme et la sensualité battaient leur plein . Après de brèves présentations et l’évocation de leur rencontre de la veille au soir avec Audrey autour d’une coupe de champagne , Madame avait souhaité que la rousse s’occupe de son mari tandis que Katia se verrait offrir un cunnilingus . C’était donc les uns contre les autres sur le grand lit que les ébats commencèrent . Monsieur allongé , jambes ouvertes , sexe dressé dans la bouche d’Audrey , à ses côtés Katia allongée , jambes grandes ouvertes et relevées , le sexe léché par Madame . Ni Audrey , ni Katia n’avait quitté leurs dessous satinés à la demande du couple . Madame avait légèrement écarté le large shorty de Katia et pouvait sans peine passer sa bouche gourmande . Audrey , sur les genoux , avait bien pris soin de bien remonter le sien assez haut afin d’offrir à Monsieur une vue imprenable sur sa croupe pendant qu’elle le taillait . Madame savourait la chatte épilée et douce de Katia , deuxième chatte qu’elle goûtait en deux soirs . Elle le lui fit savoir : Mme- Vous êtes exquise ma petite Katia , quel délice de vous lécher … vous avez un goût , humm , terrible , j’adore … K- On ne dirait pas que vous avez bouffé votre première foufoune hier !! Vous me faîtes du bien , ne vous arrêtez pas …. hummm là oui , sur mon clito , mordillez le un peu , humm voilà oui … Mme- Je vais vous donner du plaisir autant que j’en prends !!! Et ce satin odorant , c’est extra , il est un peu souillé , preuve de votre amour du plaisir … humm comme vous mouillez !! Et toi chéri , content de retrouver la bouche sensuelle d’Audrey ? Mr – Très content oui , elle suce encore mieux qu’hier ! Peut-être que ceci est dû au fait que sa patronne partage la chambre avec elle ! Et cette croupe , hummm , un régal visuel … avec les petites taches de rousseur partout sur les fesses , j’adore … Caresse lui les fesses s’il te plaît ! Tout en continuant de s’occuper de Katia , Madame tendit illegal bahis le bras et vint poser une main sur les fesses tendues d’Audrey , qui joua des hanches et tortilla son beau cul sous les caresses . Madame écarta le satin et glissa un doigt sur la vulve , constatant qu’elle aussi mouillait intensément . Mme – Hummm chéri, si tu savais comme elle mouille aussi … tu vas te régaler quand tu vas l’embrocher au bout de ta queue …. Mr – Je n’en doute pas , comme j’y ai déjà goûté hier soir , j’ai une préférence pour la nouveauté sans pour autant l’oublier , mais je commencerai par la brune que tu as devant ta bouche , prépare là bien ! Mme – Avec plaisir mon amour … Dans la chambre une , Marco commençait un peu à regretter d’être venu travailler pour les deux patronnes . Certes elles n’y étaient pour rien en ce qui se passait ce soir , mais il ne pensait pas avoir en face de lui une autre folle . Celle-ci ne l’avait pas pratiquement violé comme les deux copines la veille , soir de l’ouverture , elle avait agi tout autrement . Déjà , en montant l’escalier derrière elle , il avait ent****rçu un détail soupçonneux sous le long manteau de cuir , elle portait des cuissardes en vinyl noir . Une fois dans la chambre quand elle avait ôté son manteau , il avait alors compris à quelle il allait être dégusté et qu’il allait déguster tout court aussi . Marco l’avait regardé des pieds à la tête , elle portait donc des cuissardes noires en vinyl , pas de jupe ni de robe , juste une guêpière en vinyl également retenant des bas nylon presque entièrement cachés dans les cuissardes et ne présentant aucun bonnet , elle avait les seins à l’air . Deux seins ronds , bien retenus et dressés par la guêpière . Tout en dénouant ses cheveux qu’elle fit flotter dans l’air d’un geste sensuel de la nuque , elle se présenta : S- Bonsoir mon beau , je suis Sylvia ! J’espère que tu n’as pas peur de moi ? M- Bonsoir Sylvia , pourquoi aurai-je peur de vous ? S- Tu me vouvoies , c’est que tu as peur …. Déshabille toi ! M- Si tu veux ! S- Ne me dis pas tu , ici c’est moi qui commande ! Tu vas être ma chose …. A poil j’ai dit ! Ne cherchant pas à comprendre , Marco s’exécuta et se mit en tenue d’Adam . Ce fut la première fois qu’il ne banda pas en présence d’une femme à proximité , elle l’impressionnait . S- Tu ne bandes pas ? Je ne te plais pas ? M- Si, vous me plaisez beaucoup , j’aime votre style …S- Alors, pourquoi cette mollesse ? M- Il y a quoi dans ce sac ? S- Pour savoir , faut bander ! M- On va tourner en rond alors ! S- Mais non mon beau , branle toi et bande …. Retranché et tourmenté , Marco prit son sexe en main et l’agita doucement , essayant de se concentrer pour durcir le plus vite possible . Sylvia se tenait debout face à lui , les jambes écartées , les bras croisés , elle attendait que sa bite prenne la forme attendue . Marco n’osait pas la regarder , mais devant l’échec de la masturbation , il leva les yeux sur elle et focalisa son regard sur le petit bout de vinyl qui cachait le pubis de la femme . Si tendu qu’il pouvait deviner la forme de ses lèvres . Il accentua la pression sur son sexe et il sentit un flux de sang le gonfler et l’allonger . Ce faisant , il put alors mieux se branler et quelques secondes plus tard , il présentait une belle érection . S- Ah ben voilà , tu vois quand tu veux ! Tu es à fond là ? M- Oui , pourquoi ? S- Je m’attendais à mieux vu ton physique , mais on va faire avec hein …. mon beau ! M- Si ça ne vous plaît pas , on peut arrêter là …S- Qui t’as dit que ça ne me plaisait pas ? J’ai juste dit que je m’attendais à plus long et plus gros …. M- C’est tout ce que j’ai en stock ! Il y a quoi dans votre sac ? S- Je vais te montrer , patience . Couche-toi sur le lit pour commencer ! Marco s’allongea sur le lit , le dos contre le matelas . La queue en l’air . Pourvu qu’il ne débande pas se disait-il ! Sylvia posa le sac à ses pieds , le fouilla et en sortit une paire de menottes qu’elle lui brandit . S- Regarde comme on va s’amuser tous les deux …. Une ambiance plus paisible mais non moins chaude planait dans la chambre trois . Les deux gorilles , deux beaux blacks bien bâtis dans tous les sens du terme se tenaient debout , face à face , le pantalon et le caleçon tassés sur les chevilles se faisaient amplement pomper par Théa , agenouillée entre eux , juste en porte-jarretelles large à huit branches , ses seins lourds bombés et gonflés par son avide désir de sexe . Elle avait en bouche la bite du premier gorille et branlait l’autre d’une main leste , experte . Puis elle alterna , prenant l’autre gorille entre ses lèvres . Ils étaient fort bien montés tous les deux, présentant deux belles grandes bites , une plus fine que l’autre . Théa ne demandait pas mieux , s’étant sentie frustrée par le comportement des employés et des deux patronnes avant l’ouverture . Aucun des gorilles ne prenait la parole , se contentant de bander pour cette belle femme aux formes généreuses s’occuper divinement d’eux . Elle leur apportait un peu de chaleur et tous les trois aimaient cela . T- Qu’est ce qu’elles bonnes vos queues les gars !!! J’hésite encore pour savoir laquelle des deux me prendra en premier … Voyons celle-ci si je peux encore la faire gonfler ….. Hummm oui , et voyons voir l’autre , un peu moins longue illegal bahis siteleri mais plus grosse …. Hummm , quel délice !!! Elle enfourna la moins longue au plus profond de sa gorge , la suça sans les mains . D’une main elle branlait la seconde et de l’autre main , elle se caressait la chatte , histoire de bien la faire mouiller pour recevoir ces messieurs . Les deux hommes la regardaient faire , tout étonnés d’être entrepris par une telle furie . T- Bon je pense qu’on peut passer à la suite Messieurs … Toi , Andy , tu peux enfiler une capote , tu vas me prendre en levrette pendant que je continue à pomper Sam … Tu vas voir comme ma chatte est accueillante , tu vas te sentir très à l’aise …. Allez hop, tout le monde en place … Bondissant sur le lit , elle se mit en position , agenouillée , le cul bien en l’air , les seins pendants dans le vide , les jarretelles bien tendues sur ses cuisses , elle était prête à recevoir ce qu’elle attendait . Sam vint se mettre sur les genoux devant elle , elle prit son gros gland en bouche et aspira tout en promenant ses lèvres sur la longue tige . Andy , une fois le préservatif enfilé , enfila Théa . Sa bite glissa en elle comme une lettre à la poste , sa vulve ne présenta aucune résistance , elle avait dû par le passé en recevoir beaucoup d’autres . De peur de lui faire mal , il lui donnait de petits coups de rein , mais cela ne convenait pas à Théa , qui pour lui faire comprendre qu’il pouvait y aller franco et ne pouvant pas parler la bouche pleine , ondula du bassin d’avant en arrière . Andy comprit et força l’allure en elle , Théa en ouvrit encore un peu plus les cuisses pour le recevoir encore plus profond . Il la ramonait jusqu’à la garde et elle aimait ça , sentant ses couilles sûrement pleines valser dans le vide . Sam bandait encore plus , excité de savoir qu’il allait bientôt lui aussi prendre cette femme . La langue de Théa était un pur bonheur , elle le suçait avec gourmandise , s’attardant longuement sur son gland rosé . Il avait failli jouir quand son collègue l’avait pénétré , mais il avait réussi à se contenir voulant à tout prix la baiser . T- Oh oui , comme tu me déchires toi là derrière ! Que c’est bon de se faire baiser comme ça !! Vas-y oui , n’aie pas peur , j’en ai vu d’autres , tu ne risques pas de casser le matériel . Hummm et toi , ta bite dans ma bouche , j’adore baiser en trio ! Deux bites succulentes rien que pour moi … Hummm je vais te gober les couilles , tu vas en redemander …. Ninon et Ana , dans la chambre huit , se trouvaient allongées en petite tenue , de chaque côté de leur client , Paul . Lui nu , le sexe au repos , elles en porte-jarretelles et shorty . Le calme régnait . Il avait une panne d’allumage , sûrement impressionné et stressé de passer à l’acte . Ana avait tenté de le faire bander avec une fellation , mais il n’avait eu aucune réaction . Alors elle avait abandonné , préférant laisser passer du temps pour que le cerveau se reconnecte avec le reste de son corps . P- Je suis désolé , je ne pensais pas avoir une telle panne … A- C’est pas grave , ça arrive ! N- Et ça va venir , ne vous en faîtes pas … P- Vous êtes mignonne en plus , je ne comprends pas .. On va pas rester toute la soirée comme ça , en plus vous perdez votre temps ! N- Non , c’est payé , on ne perds rien ! P- C’est pas faux … A- Allez , détendez vous un peu … Servez-vous une autre coupe , ça va vous aider , l’alcool est un excitant naturel … N- Oui , et vous allez vous installer dans le petit fauteuil , on va vous réveiller ! Pas vrai Ana ? A- Je vois où tu veux en venir et je te suis dans son idée … N- Levez-vous .. Paul se leva , tout comme Ana qui lui servit une coupe de Champagne et lui tendit une fois qu’il fut installé dans le fauteuil faisant face au lit , nu . La belle métisse marocaine à la peau d’ambre rejoignit Ninon sur le lit et s’étendit à côté d’elle , lui passant un bras autour du cou . Elle lui donna un baiser sur la bouche que Ninon lui rendit dans la plus grande des voluptés . Puis Ninon s’agenouilla entre les jambes nylonnés d’Ana et fit rouler le shorty jusqu’à ses pieds ; elle se retourna et le lança au visage de Paul . Timidement , il le chiffonna et le sentit . Il était en bon chemin . Une fois le sexe mis à nu , Ninon posa sa bouche sur Ana , lui donnant des petits coups de langue sur le clitoris . Elle avait bien pris soin d’offrir une sublime vue à Paul , en bombant ses fesses . Il était assis à peine à un mètre du lit , il fallait que le spectacle soit total pour réveiller ses instincts de mâle . En effet , tout en sirotant son verre , il fixait le cul de Ninon enrobé du shorty satiné un peu large qui laissait entrevoir son fruit tout lisse ; en inclinant la tête sur sa gauche , il pouvait admirer la belle Ana se faire lécher , les jambes relevées et posées sur les épaules de Ninon . En lui , il sentit naître une chaleur et il porta une main sur son sexe qui donnait des signes de vie . Discrètement il commença à se branler sans quitter des yeux le spectacle offert par les deux filles . Ayant changé de position , elles se lèchaient mutuellement , leurs mains se baladaient sur les fesses de l’autre . Bi toutes les deux , elles n’avaient pas encore eu l’occasion de se donner à l’autre . Ainsi elles se découvraient canlı bahis siteleri pour la première fois , ce qui ne déplaisait pas à Paul , loin de se douter qu’elles n’avaient encore jamais eu de rapports sexuels entre elles . Pour le moment , il les regardait se butiner et avait désormais une érection digne de ce nom . Il attendit encore quelques longs instants puis sans tambour ni trompette , il annonça : P- Les filles , je bande ….. Elles cessèrent leur activité buccale et le regardèrent se lever et se jeter sur le lit , son sexe bien dur en main . A- Je savais que vous y arriveriez en nous matant .. N- Apparemment le spectacle vous a plu ! Quel bel engin ! On peut goûter au moins ? Sans attendre de réponse , elles se ruèrent sur son long et gros sexe enfin dur . La guêpière ivoire et les bas couleur chair allaient à ravir sur la peau noire de Natasha dans la chambre huit . Son client , Gabin, n’avait pas de demande particulière , il était juste venu passer du bon temps avec une femme . Il avait payé une bouteille de Champagne qu’ils dégustaient tous deux , assis autour de la petite table auprès de la fenêtre . Lui était en caleçon , l’ayant gardé après la toilette intime et obligatoire ; elle , avait gardé son kimono pour ne pas avoir trop froid . Ils discutaient de tout et de rien . Natasha savourait ce moment avec cet homme cultivé , beau garçon avec des yeux bleus très clairs , il avait en plus un certain charme . Elle avait deviné en lui qu’il avait plus besoin de compagnie féminine que d’une prestation sexuelle . Ma fois , c’est ainsi . S’il désirait baiser , elle baiserait avec lui , si il voulait passer une soirée à papoter , elle papoterait avec lui . Un peu dommage pensa t’elle car il avait un corps parfait , se demandant même ce qu’il foutait ici dans un bordel . Dommage car elle sentait une envie grandir en elle . Elle croisa et décroisa les jambes , histoire de le chercher , histoire de lui faire détourner les yeux . Un oeil se posa sur ses cuisses avant qu’elle n’ait eu le temps de replacer un pan de son kimono sur ses jambes . Oui , il y a un espoir qu’elle prenne du plaisir avec ce bellâtre . Sautant sur l’occasion , elle décida de le chauffer un peu : N- Vous ne sentez pas qu’il commence à faire un peu chaud dans cette chambre ? G- Non , ça va , il fait bon ! N- Je vais ôter mon kimono , je peux ? G- Bien sûr , faites donc , nous sommes ici un peu pour ça , non ? N- C’est à dire ? G- Vous êtes une très jolie femme , j’aimerais en voir un peu plus donc dévêtissez-vous autant que vous voulez .. N- C’est gentil ça , voilà , enlevé le kimono ! G- J’adore vos épaules , elles sont bien dessinées et ces petits creux de chaque côté de votre cou sont hyper sexy … N- C’est ce que vous regardez en premier chez une femme ? G- Oui , les épaules , le cou et les cheveux … Tout en disant cela , il se leva et s’approcha d’elle . Elle resta assise et se laissa faire quand il commença à lui caresser les épaules et la base du cou . Il joua avec les mèches de cheveux qu’il enroula autour de ses doigts . Natasha regarda à hauteur de son caleçon et aperçut que le tissu se tendait à vue d’oeil . Non pas comme ça ! Pas maintenant ! Elle voulait profiter de cet élan de tendresse , le laisser faire , le laisser la toucher si délicatement . Elle aurait pu lui descendre le calbut pour une bonne turlutte mais ça ne collait pas avec l’ambiance câline naissante dans la chambre . G- J’ai envie de toi , tu me plais beaucoup !! N- Je suis un peu là pour ça …. on passe sur le lit ? G- Oui , mais avant , lève-toi , je vais prendre ta place , te regarder , contempler ton corps ! Natasha se leva et Gabin prit la place . Debout et face à lui , elle le laissa encore faire . Il passa ses mains sur ses fesses qu’il caressa délicatement en posant sa bouche sur le tissu satiné de la guêpière ivoire , puis sa bouche descendit sur son bas ventre tandis que ses mains vinrent se poser sur sa poitrine . Natasha jeta un oeil sur l’état de son caleçon et vit qu’il bandait dur . N’en pouvant plus , elle lui proposa : N- Veux-tu faire connaissance avec la douceur de mes lèvres sur ton sexe ? G- Hummm , pourquoi pas !! N- J’ai trop envie de te sucer ! Conquérante , elle s’agenouilla , lui descendit le caleçon et empoigna d’une main ferme ce sexe dur , long et épais qu’elle glissa sensuellement dans sa bouche tout en lui lançant un regard lubrique . Pour l’exciter encore plus , elle passa une main sous ses couilles et vint lui caresser l’orée de l’anus sans savoir si ce geste allait lui plaire ou pas ! Gabin se dégagea sur un côté pour lui faciliter le passage . G- Tu es une véritable experte toi …. Comment savais-tu que j’adorais un petit doigt pendant une pipe ? N- Je ne sais pas , le feeling sûrement ….. Mais tais-toi donc et savoure aussi !! En continuant de s’amuser avec son anus , elle le pompait avec sensualité et dévouement . Enfin Natasha pouvait avoir une vraie relation sexuelle dans cette maison , après avoir eu un client n’ayant juste désiré lui bouffer le minou . Enfin une belle bite avec laquelle elle allait pouvoir jouer . La soirée continua à être vraiment chaude dans toutes les chambres occupées par les clients et les prestataires , tout comme la chambre trois où Théa s’en donnait à coeur joie avec les deux gorilles . La maison connaissait encore une fréquentation mitigée . Un haut conseil entre les deux patronnes et Théa suivra pour tenter d’attirer du monde malgré une météo défavorable , au cours duquel de belles améliorations seront décidées ….. ( à suivre )

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir

kurtköy escort didim escort sakarya escort bayan sakarya escort bayan escort ümraniye markantalya escort ataşehir escort kadıköy escort maltepe escort gaziantep rus escort escort ankara ensest hikayeler konyaaltı escort ankara escort gaziantep escort escort ataşehir escort üsküdar escort kartal escort mersin escort izmir gaziantep escort webmaster forum canlı bahis illegal bahis illegal bahis kaçak bahis canlı bahis güvenilir bahis sakarya escort bayan bursa escort kocaeli escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort